• Nouveau

LES FRANCAIS DU JOUR J

19,90 €
HT

Sortie prévu courant Mai 2019 - au Tarif spécial souscription de 19.90€ jusqu'à sa sortie - ensuite tarif public de 24.90€

Si Philippe Kieffer et les 176 autres membres du 1er bataillon de fusiliers marins commandos sont indéniablement les seuls français à avoir débarqué sur les plages normandes à l’aube du 6 juin 1944, on oublie très souvent qu’ils ne furent pas les seuls Français à prendre part au Jour J. Ce sont en réalité plus de 3 000 Français qui sont engagés dans les premières opérations pour la libération de leur patrie.

Quantité

Format 17,5cm x 24cm 350 pages

Si Philippe Kieffer et les 176 autres membres du 1er bataillon de fusiliers marins commandos sont indéniablement les seuls français à avoir débarqué sur les plages normandes à l’aube du 6 juin 1944, on oublie très souvent qu’ils ne furent pas les seuls Français à prendre part au Jour J. Ce sont en réalité plus de 3 000 Français qui sont engagés dans les premières opérations pour la libération de leur patrie.

Parmi eux figurent les 36 parachutistes du Special Air Service qui sautent dès 00 h 45 sur la Bretagne afin de préparer l’arrivée de leur régiment (4th SAS) et de mener la guérilla sur les arrières de l’ennemi. En Normandie, Rémi Dreyfus du 3rd SAS est désigné comme interprète du général Gale et atterrit dans la région de Ranville au soir du 6 juin. Bientôt, il se joindra à un autre SAS de son régiment envoyé lui aussi en Normandie, Paul Jarrige, et ils mèneront tous deux diverses missions de reconnaissance derrière les lignes ennemies.

Sur mer, ce ne sont pas moins d’une douzaine de navires français qui prennent part aux opérations. Tandis que les croiseurs Georges Leygues et Montcalm bombardent les défenses d’Omaha Beach, que le torpilleur La Combattante s’attaque à celles de Juno Beach, quatre corvettes, quatre frégates et un chasseurs effectuent des missions d’escorte.

Dans les airs, 227 aviateurs français sont engagés : ce sont les hommes du groupe Guyenne qui bombardent la batterie de Maisy aux premières heures, les hommes du Lorraine qui répandent un rideau de fumée pour camoufler l’armada devant Utah Beach et perdent un équipage de 3 hommes, ainsi que les groupes de chasse Alsace, Île-de-France, Cigognes et Berry (qui perd un pilote), ainsi qu’une quinzaine de pilotes français détachés au sein d’unités de la Royal Air Force.

Ce livre, fruit de découvertes inédites dans les archives militaires françaises et britanniques, archives privées et souvenirs des témoins, se propose pour la première fois de revenir sur l’intégralité de la participation française aux opérations du 6 juin 1944. Il sera suivi d’un second volume consacré aux opérations qui suivirent le Jour J et qui virent l’engagement d’un nombre encore plus important de Français.

Au-delà des questions purement militaires, il propose également de revenir sur les enjeux politiques de cet engagement, sur la division qui existe alors entre Français libres et ancien des forces d’Afrique du nord (majoritaires le Jour J) et sur la façon dont cette participation française a été négociée. Ce livre revient enfin sur les relations entre de Gaulle et les Alliés qui conduisirent le général à toujours refuser de commémorer cette journée.75 ans après les faits, cette première publication sur la question nous interroge sur notre mémoire de cet évènement ou plutôt sur les blancs d’une mémoire française du Jour J, désormais médiatiquement concentrée sur le seul Commando Kieffer.

Benjamin Massieu

Les Français du jour J
18 Produits